Purificateurdair.be

Un purificateur dans votre école ?

La surveillance de la qualité de l’air intérieur est un sujet central depuis déjà quelques années qui a  été renforcé par  la crise sanitaire du Covid-19. 

En effet, le décret n°2011-1728 du 02 décembre 2011 et n°2012-14 du 5 janvier 2012 concernant le contrôle de la Qualité de l’Air Intérieur dans les Établissements Recevant du Public (ERP) oblige ces derniers à surveiller la qualité de l’air intérieur au sein de leurs établissements. Au fil des années, le décret continue de s’étendre à différentes catégories d’établissements jusqu’aux établissements hospitaliers, sociaux ou médico-sociaux (EHPAD…) en 2023. 

Aujourd’hui, les établissements concernés par cette réglementation sont les suivants : 

Une surveillance obligatoire dans les écoles

La surveillance de la qualité de l'air intérieur est donc obligatoire dans les écoles maternelles et élémentaires ainsi que dans les crèches depuis le 1er janvier 2018, et dans les centres de loisir, les collèges et les lycées depuis le 1er janvier 2020. Il  est désormais obligatoire de surveiller les concentrations en formaldéhyde, benzène et dioxyde de carbone (CO2) dans ces établissements.

Quel en est l’intérêt ? On ne s’en rend pas toujours compte mais la concentration en polluants peut être plus élevée que dans d’autres lieux de vie. Cela est principalement dû à la densité d’occupation mais aussi à cause d’une mauvaise aération et ventilation qui résulte à un mauvais renouvellement de l’air intérieur et une accumulation de la pollution. 

Il faut savoir en outre que l’air intérieur est davantage pollué que l’air extérieur, de 5 à 10 fois plus pollué en moyenne. Une vigilance accrue est donc nécessaire. 

Quels types de polluants ?

Les enfants, enseignants et personnels d’établissements sont potentiellement exposés à plusieurs polluants dans les écoles et les lieux d’accueil. Ces polluants peuvent être émis par le mobilier, les produits d'entretien ou encore les fournitures scolaires (peintures, marqueurs…). 

En plus de ces sources internes, d’autres sources sont à prendre en compte et peuvent avoir une incidence sur la qualité de l’air intérieur : les habitudes de vie, la pollution extérieure, l’aération des bâtiments, ou encore le nombre de personnes. Par exemple, la présence permanente d’une trentaine d’élèves dans une pièce mal ventilée peut faire grimper le taux d’humidité de manière importante et donc favoriser le développement de moisissures.

Parmi les principaux polluants nous pouvons citer :

Par ailleurs, une étude menée sur 300 établissements en 2009 a démontré que 27% des établissements ont des salles avec des problèmes de ventilation insuffisante et que dans 11% des cas, des sources de formaldéhyde et de benzène détectées par le diagnostic de la qualité de l’air intérieur devaient être recherchées.

Les risques pour les enfants et enseignants

Comme nous l’avons plus longuement traité sur cette page, les effets immédiats d’une exposition à de fortes doses de polluants sont les suivants : irritation des yeux, du nez et de la gorge, etc.

Parmi les symptômes plus sévères qui peuvent apparaître de manière immédiate, nous pouvons citer : les maux de tête, les nausées, la toux, les crises d’asthme, les irritations de la peau et des muqueuses.

Sur le long terme, une qualité de l’air fortement dégradée peut engendrer des maladies et allergies respiratoires, des troubles de la respiration (hypersensibilité bronchique ou diminution de la capacité respiratoire), de l’eczéma, de l’asthme, des troubles de l’équilibre ou même des cancers. Une mauvaise qualité de l’air est en conséquence liée à une augmentation de la mortalité. Il est donc nécessaire de traiter ces problèmes à la source afin d’assurer une sécurité maximale au personnel, enseignants et enfants au sein des établissements.

Quelles sont les solutions ?

Parce que la pollution n’est pas visible et n’a pas d’odeur, il est important de mesurer et de surveiller de manière constante la qualité de l’air intérieur pour détecter les sources de pollution.

Tout d’abord, il est nécessaire de vérifier l’aération dans l’ensemble de l’établissement ainsi que des salles de classes, réfectoire, salles de sport, etc. Pour cela, on peut réaliser une évaluation des moyens d’aération et de ventilation afin de voir l’état de fonctionnement des installations. Si des mauvais résultats sont détectés lors de la mesure de la qualité de l’air, de nouveaux aménagements seront donc nécessaires.

Il est également possible d’investir dans ces capteurs et moniteurs pour surveiller la qualité de l’air. Bien qu’il ne pourront rien faire pour réduire la pollution intérieure, ce sont de vrais indicateurs permettant d’agir en conséquence des informations indiquées (ouverture des fenêtres, etc.). 

Pour aller plus loin, les purificateurs d’air sont une réelle solution puisqu’ils permettent de surveiller la qualité de l’air intérieur tout en agissant concrètement afin de réduire la concentration des polluants au sein de la pièce. 

Les purificateurs d’air AIRVIA Medical sont conformes aux critères de qualité et de sécurité requis par les collectivités. Ils sont notamment certifiés norme NF, cela signifie qu’ils ont été testés et certifiés pour leur efficacité et puissance d’épuration, leur sûreté, leur efficacité énergétique, ainsi que leur niveau acoustique.

Les purificateurs d’air sont des appareils efficaces et reconnus qui font partie de la panoplie anti-covid. Récemment la région Auvergne-Rhône-Alpes a financé une étude qui a publié ses conclusions sur l’efficacité des purificateurs d’air tels que les nôtres : Covid : l'efficacité des purificateurs d'air contre le SARS-CoV-2 validée par une étude lyonnaise

Par ailleurs, nous avons également travaillé avec Octopus Lab, une société française, afin de quantifier l’impact de nos purificateurs d’air sur la transmission du virus et sur le taux de particules fines dans des scénarios concrets et réalistes (tel que dans un réfectoire). Vous trouverez les résultats ici.

Les huit étapes de filtration présentes au sein des purificateurs d’air AIRVIA Medical ont été conçues pour garantir une amélioration de la qualité de l’air dans la pièce où il est disposé. En savoir plus sur notre gamme ici.